L ‘Echo de la Réconciliation

FEVRIER 2020

 

Infos paroisse

 

Dimanche 26 Janvier nous avons participé à un culte pendant lequel le petit Roméo a été baptisé par le Pasteur Nomanjanahary, notre futur Inspecteur Ecclésiastique.

L’assemblée fut très nombreuse (plus de 100 personnes) et très joyeuse. Les chants en partie furent animés par le chorale, ainsi que par les invités malgaches du baptême. Une super occasion d’entendre des cantiques venus d’ailleurs.

Le baptême fut suivi d’un apéritif offert pour tous les paroissiens. Apéritif accompagné de plusieurs chants de la chorale.

 

Dimanche 2 février le culte fut présidé par le Pasteur James Mgoube Mokoko. Il est pasteur baptiste et travaille à la Fédération Protestante de France, dont l’Eglise Protestante Unie de France, dont nous faisons partie, est également membre.

Il nous a délivré une prédication lumineuse.

 

Il reviendra dimanche 23 et nous a proposé de revenir régulièrement dans notre paroisse pour célébrer d’autres cultes.

Dimanche 9 Février, nous auront le plaisir de retrouver le Pasteur Frédéric Fournier qui nous proposera de nouveau une petite séance de méditation à la fin du culte.

Dimanche 16, Bernard Kapuku nous délivrera également une prédication toujours lumineuse.

 

Nous aurons une sainte-cène les dimanches 2, 9 et 23.

 

Comme vous pouvez le lire, nous nous sommes organisés de façon à avoir des pasteurs et prédicateur, pendant les vacances scolaires.

L’Eglise ne s’arrête pas pendant les vacances et nous espérons vous retrouver à ces différents cultes.

Venir à l’église, c’est se nourrir de la parole de Dieu, c’est rencontrer les autres membres de la paroisse afin de partager cette parole.

 

Prions ensemble

 

LA PRIERE

Dietrich Bonhoeffer

 

Une communauté chrétienne vit de l'intercession de ses membres, sinon elle meurt.

Quand je prie pour un frère, je ne peux plus en dépit de toutes les misères qu'il peut me faire, le condamner ou le haïr. Si odieux et si insupportable que me soit son visage, il prend au cours de l'intercession l'aspect de frère pour lequel le Christ est mort, l'aspect du pécheur gracié. Quelle découverte apaisante pour le chrétien que l'intercession : il n'existe plus d'antipathie, de tension ou de désaccord personnel dont, pour autant qu'il dépend de nous, nous ne puissions triompher. L'intercession est bain de purification où, chaque jour, le fidèle et la communauté doivent se plonger. Elle peut signifier parfois une lutte très dure avec tel d'entre nos frères, mais une promesse de victoire repose sur elle.

 

Comment est-ce possible ? C'est que l'intercession n'est rien d'autre que l'acte par lequel nous présentons à Dieu notre frère en cherchant à le voir sous la croix du Christ, comme un homme pauvre et pécheur qui a besoin de sa grâce. Dans cette perspective, tout ce qui me le rend odieux disparaît, je le vois dans toute son indigence, dans toute sa détresse, et sa misère et son péché me pèsent comme s'ils étaient miens, de sorte que je ne puis plus rien faire d'autre que prier : Seigneur agis toi-même sur lui, selon Ta sévérité et Ta bonté. Intercéder signifie mettre notre frère au bénéfice du même droit que nous avons reçu nous-mêmes ; le droit de nous présenter devant le Christ pour avoir part à sa miséricorde.

 

Par là nous voyons que notre intercession est un service que nous devons chaque jour à Dieu et à nos frères. Refuser à notre prochain notre intercession c'est lui refuser le service chrétien par excellence. Nous voyons aussi que l'intercession est, non pas une chose générale, vague, mais un acte absolument concret. Il s'agit de prier pour telles personnes, telles difficultés et plus l'intercession est précise, et plus aussi elle est féconde.

 

 

Lectures bibliques

TEMPS ORDINAIRE

LECTURES BIBLIQUES FEVRIER 2020

 

2 février 2020 ; 4ème après l’Epiphanie ou 5ème dimanche du Temps ordinaire :

Malachie 3, 1-4 Hébreux 2, 14-14 Luc 2, 22-40

 

9 février 2020 ; 5ème après l’Epiphanie ou 6ème dimanche du Temps ordinaire

Esaïe 58, 7-10 1 Corinthiens 2, 1-5 Matthieu 5, 13-16

 

16 février 2020; 6ème après l’Epiphanie ou 7ème dimanche du Temps ordinaire

Deutéronome 30, 15-20 1 Corinthiens 2, 6-13 Matthieu 5, 17-37

 

23 février 2020 ; fête de la Transfiguration ou 8ème dimanche du Temps ordinaire

Lévitique 19, 1-2, 17-18 1 Corinthiens 3, 16-23 Matthieu 5, 38-48

 

Carême

26 février 2020 ; Mercredi des Cendres

Joël 2, 12-19 2 Corinthiens 5, 20b à 6, 2 Matthieu 6, 1-6, 16-21

 

 


Esaïe 8, 23-9,3 1 Corinthiens 1, 10-17 Matthieu 4, 12-23

 

Formation au témoignage (2 journées)

 

Les mots pour dire ma foi

Journée de formation à l’expression de sa foi en langage courant

Objectifs de la journée :

 

Quand nous récitons le Credo au culte, sommes-nous d’accord avec tout ? Et si une personne m’interpelle (avec bienveillance) sur ce que je crois, que lui dirai-je ?

Cela revient à se poser la question : où en suis-je de ma foi ? Sachant que la foi n’est pas seulement une somme de croyances, mais aussi une relation de confiance avec Dieu.

L’objectif de cette journée est

- de nous aider à mettre des mots sur notre foi en français de tous les jours,

- de repérer en quoi notre foi s’appuie sur la Bible,

- d’identifier les questions non résolues, les doutes, les zones d’ombre, et d’oser le partager avec autrui,

- de pouvoir repartir avec quelques phrases écrites à titre personnel : « voilà ce en quoi je crois aujourd’hui »

Cette journée s’adresse à tous ceux qui veulent clarifier et exprimer leur foi en mots de tous les jours, identifier les zones d’ombre, et le partager entre frères et sœurs dans la foi.

Au programme :

1.         Introduction : la foi n’est pas réductible à un savoir, ni à un credo : que mettre derrière le mot « foi » ?

2.         Les dimensions et les enjeux de la foi à partir de deux textes bibliques. Partage en ateliers.

Repas pris sur place : chacun est invité à apporter un plat à partager (plat salé ou plat sucré).

3.         Réflexion en petits groupes : « mon parcours de foi », partage au cours duquel chacun réfléchit à la question : qu’est-ce qui m’a amené à la foi ?

4.         Où en suis-je dans ma foi aujourd’hui ? Réflexion personnelle pour que chacun puisse repartir avec quelques lignes exprimant sa foi et ses doutes avec son propre langage.

__________________________

La journée est présentée par Christian Tanon, pasteur retraité, membre du service formation de l’EPU-Région Parisienne.

Cette journée forme un tout avec la journée « partager ma foi dans la vie de tous les jours ».

 

-=-=-=-=-=-=-=-

Partager ma foi dans la vie de tous les jours

Journée de formation au témoignage

Objectifs de la journée :

Certains disent : « je voudrais bien témoigner autour de moi lorsque l’occasion se présente, mais je ne sais pas comment m’y prendre ; je n’ai pas la culture biblique suffisante pour être rassuré ; je ne sais pas ou je n’ose pas partager ma foi, je voudrais apprendre. »

L’objectif de cette journée est d’aider les participants à répondre aux questions suivantes :

  • Comment dire ce que je crois sans imposer mes croyances à l’autre ? 

 

  • Comment surmonter mes réticences à partager un trésor que j’ai reçu ?

 

  • Sur quels repères bibliques m’appuyer pour témoigner dans différentes situations ?

 

Cette formation veut contribuer à faire de l’Eglise Protestante Unie… une Eglise de témoins.

Cette journée s’adresse à tous ceux qui veulent témoigner de ce qu’ils croient dans la vie courante, mais ne savent pas comment s’y prendre.

Au programme :

1.         les circonstances du témoignage selon quelques récits bibliques (partage en ateliers)

2.         pourquoi et de quoi témoigner ?

Repas pris sur place : chacun est invité à apporter un plat à partager (plat salé ou plat sucré).

3.         l’école du témoignage : exercices de mise en situation

(par exemple : deux collègues de travail à la cafeteria, ou le grand’père ou la grand’mère avec leur petit-enfant…)

4.         des pistes pour aller plus loin au sein de notre communauté et dans la vie quotidienne.

__________________________

La journée est présentée par Christian Tanon, pasteur retraité, membre du service formation de l’EPU-Région Parisienne

Cette journée forme un tout avec la première journée : « les mots pour dire ma foi. »

 

Le mot du trésorier : "parlons finances..."

Vous assistez à des cultes, vous demandez des célébrations de mariage, d’obsèques, de baptême, vous êtes heureux de trouver un temple propre, accueillant, illuminé, chauffé mais…vous savez que tout cela a un coût.

Depuis la loi de 1905 (sur la séparation des églises et de l’état), l’Etat ne participe plus aux dépenses des églises, des presbytères, ni aux traitements des pasteurs.

Ces dépenses sont de la responsabilité exclusive de l’Eglise, c’est-à-dire à votre charge, vous qui permettez à la paroisse de se financer pour faire face aux :

  1. Frais inhérents à son fonctionnement (chauffage, électricité…).
  2. Contributions à la Région Luthérienne de Paris

Grace aux quêtes dominicales, aux cotisations régulières, et à la subvention limitée de notre association culturelle ‘’Les Amis de l’Eglise de la Réconciliation’’, nous n’avons à ce jour couvert que 76% de notre budget recettes et avons donc un retard d’environ 6 000 € pour l’année 2016.

Le don gratuit témoigne d’un réel partage, il est une manière de vivre.

 

POURQUOI DONNER ? Parce que comme le disait l’apôtre Paul : il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir’’ (Matthieu 28 v. 19).

 

Toutefois, si nous continuons à donner trop peu, notre paroisse ne pourra survivre…

Merci par avance de ce que vous voudrez bien faire pour que notre Eglise puisse remplir ses engagements.

(Nous rappelons que la loi permet de déduire jusqu’à 66 % du montant de vos dons, dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable : utilisez cet avantage fiscal pour en faire bénéficier votre Eglise !)

 

Nous venons à l’Eglise pour fortifier notre vie spirituelle. Notre devoir est de participer à sa vie matérielle.

 

Quelque soit le moment de l'année, vous pouvez donner à votre église.

En 2016 :

  1. Nous avons dépensé environ 10 000 euros pour mettre en conformité les installations électriques de l’église et donc assurer la sécurité des personnes assistant aux cultes ou évènements, Idem pour la salle sous l’église.
  2. Nous avons eu une forte augmentation des factures de chauffage et de l’électricité malgré nos efforts pour faire des économies d’énergie (minuteurs installés dans l’église et dans le presbytère, programmateur de chauffage pour l’église…).
  3. Nous avons changé notre imprimante et notre vidéo projecteur.
  4. Nous avons augmenté de 3000 € notre cible versée à la Région luthérienne (elle permet le bon fonctionnement de nos institutions régionales). Il est à noter que les finances de la Région sont revenues à l’équilibre grâce à une gestion rigoureuse et surtout à l’apport supplémentaire de toutes les paroisses.

Nous avons également une gestion très rigoureuse mais qui ne peut pallier au manque de recettes.

Nous avons besoin de tous et de toutes pour les mois à venir.

Nous comptons sur vous.

Le Bureau du Conseil Presbytéral 

 

Coordonnées bancaires

Nom : ACEPU Suresnes

Etablissement : 20041

Agence : 00001

N° de compte : 0997690B020

Clé RIB : 69

 

 

 

Les Amis de la Réconcilation

A l'ombre de notre église veille une association : « LES AMIS DE L’EGLISE DE LA RECONCILIATION ». Cette association a été créée il y a une dizaine d’année afin de gérer diverses activités autres que cultuelles (mise à disposition de chambre à des étudiants, diaconie).

Au départ du Pasteur Edgard Schnitzler, et en attendant d’avoir une nouvelle  nomination, l’association, en accord avec le Conseil Presbytéral, a décidé de mettre également à disposition les chambres de l’appartement du Pasteur.

A ce jour, en plus des chambres, elle propose l’église à des communautés africaines et malgaches, et la salle sous l’église à des syndics de copropriétés, des associations et des particuliers.

Depuis sa création, elle a pu aider des personnes en difficultés, financer la bibliothèque de rue, organiser des concerts.

Elle se charge aussi de la maintenance et de l’entretien des équipements et bâtiments.

Des travaux ont pu par exemple permettre à la paroisse de mettre son réseau électrique en conformité, d’élaguer les arbres et donc d’assurer la sécurité des paroissiens, de rénover des locaux et d’entretenir le jardin.

Les membres de cette association (Patricia la Présidente, Théodore le trésorier, Janine et Daniel, les jardiniers) sont très actifs et vous proposent de les rejoindre.

Pour adhérer (10 euros l’adhésion annuelle) ou pour proposer vos services, vous pouvez contacter Patricia Hildebrand par messagerie à l’adresse suivante: patricia.lucie.hildebrand@gmail.com. Pour toute autre demande (mise à disposition de la salle), n’hésitez pas également à la contacter.

Daniel à l'oeuvre dans le jardin.

 

 

 

Formations "église de Témoins" (suite)

DES PROJETS

Lors de la dernière séance d’« Eglise de témoins », les formateurs nous ont demandé d’établir des projets pour la rentrée, même les plus fous.

Voici ceux qui nous ont paru finalement réalisables et dont nous avons reparlé lors du dernier Conseil Presbytéral :

. Déposer à l’entrée de l’église un livre d’or dans lequel les nouveaux arrivants pourront laisser leurs coordonnées, leurs envies, leurs prières. Prières qui peuvent être également laissées par les paroissiens habituels.

. Préparer un questionnaire pour connaitre les attentes des uns et des autres.

. Organiser des cultes le dimanche soir

. Ouvrir l’église au public une fois par mois

. Créer en plus de la chorale, un chœur de louange chargé d’animer tous les cultes.

. Moderniser les chants, sans abandonner les traditionnels.

. Refaire les livrets liturgiques

. Reprendre contact avec le conseil consultatif de quartier afin de proposer des boites à chaussures et des boites alimentaires (garde-manger) sur l’exemple de notre bibliothèque de rue, mais en leur laissant la création. Et éventuellement d’autres manifestations.

. Prendre une part active dans les animations de la fête des vendanges (brocante, concert, culte gospel et expo Luther).

. Refaire nos flyers en français, allemand, anglais à déposer à l’office du tourisme. Nous pensions pouvoir également en déposer au camping du bois de Boulogne, mais il faut être professionnel et payer un droit pour le faire. Donc nous avons laissé tomber cette possibilité.

Nous allons constituer des groupes afin de mettre tout cela en route, même si la mise en œuvre prendra du temps.

 
   

Le Tire-Lire

C’est quoi ?      => Une bibliothèque de rue.

Ça fonctionne comment ?      => Vous prenez des livres, vous les rapportez.

C’est tout simple ! Et c’est participatif !

 

Inauguration de la bibliothèque de rue "Le Tire-Lire"

Le 14 janvier à 11H00, la paroisse de Suresnes a inauguré officiellement son « tire-livre » ou bibliothèque de rue. Celle-ci a été fabriquée à partir de bois recyclés. Elle est fixée sur la clôture extérieure de l’église et donne directement sur le trottoir. L’accès est totalement libre, de jour comme de nuit car une lumière s’allume à l’intérieur lorsque l’on ouvre la porte !

Les ouvrages proposés ont été récoltés auprès des uns et des autres, et on compte aussi bien sûr quelques exemplaires du livre le plus lu du monde.

L’idée est de rendre la lecture le plus accessible possible, notamment pour les personnes qui ne fréquentent pas les bibliothèques, et de créer une petite solidarité de quartier.

Il existe déjà deux autres bibliothèques de rue à Suresnes. La mairie était représentée par Mesdames Cécile Guilloux, 1ère maire adjointe de la Ville de Suresnes, et Gunilla Westerberg-Dupuy, 14ème maire adjointe, qui à l’occasion des discours d’usage, nous a rappelé que Martin Luther avait mis à la lecture beaucoup de monde ! Viviane Meilhac, conseillère municipale était aussi présente. La Mission Intérieure était représentée par sa présidente. Une responsable du comité de quartier, a confié à cette dernière qu’elle appréciait le son de la cloche le dimanche matin …

Gunilla Westerberg-Dupuy et Christine Viviani-Blanchet, présidente du conseil presbytéral  ont procédé à l’inauguration.

Une ambiance chaleureuse, donc. Christine Viviani-Blanchet a été conviée par la suite à une réunion du comité de quartier, où il a été convenu de rester en contact et d’apprendre à mieux se connaître.

Le Conseil Presbytéral a invité le Maire et les membres du Conseil Municipal de Suresnes à cette occasion, ainsi que le  Comité Directeur de la Mission Intérieure.

Affichage de IMG_20170114_112750.jpg en cours...